• EMOPHANIE: manifestation des émotions.

    Voici une vidéo intéressante à ce sujet, une façon de voir la maladie autrement:

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Voici un article du MONDE montrant que le handicap peut devenir une force pour ceux qui parviennent à le gérer. Les champions handisport viennent le prouver.

     

    Ces héros du HANDISPORT

    Jusqu’au 18 septembre, le handisport est sous les feux de la rampe avec les Jeux ­paralympiques de Rio. Comment des champions comme Marie-Amélie Le Fur et Timothée Adolphe (athlétisme) ou Sandrine Aurières-Martinet (judo), trois des 126 sportifs que compte la délégation française au Brésil, sont-ils parvenus à de tels niveaux de performance compte tenu de leur handicap ? En quoi le sport leur a-t-il permis de devenir résilients ? Pour répondre à ces questions et à bien d’autres, le psychologue Hubert Ripoll, ex-président de la Société française de psychologie du sport, a interrogé 24 sportifs de haut niveau dans différentes disciplines, atteints de handicaps de naissance ou acquis, physiques ou sensoriels.

    « Je me suis toujours demandé pourquoi certaines personnes handicapées se dressent pour atteindre des étoiles alors que d’autres, valides, ne peuvent seulement imaginer qu’elles existent », justifie l’auteur, dans la préface de son ouvrage La Résilience par le sport. Au fil des entretiens avec ces champions d’exception, il a cerné « leur personnalité, leurs motivations, leurs valeurs, leur environnement familial ou en centre de soins, leurs rencontres fondatrices, la façon dont s’est effectuée leur première relation avec le sport, leurs échecs et leurs victoires, les trajectoires accomplies pour faire quelque chose d’important de leur handicap ».

    Maîtrise et accomplissement

    Les résultats de son enquête sont passionnants. Premier constat, ces personnes ont en commun d’avoir été accompagnées, le plus souvent par leurs parents, quelquefois par des substituts. « Il faut voir en cela la principale source de leur résilience, confirmant le propos de Boris Cyrulnik, selon qui aucun enfant ne peut devenir résilient seul mais doit trouver autour de lui une bulle affective », souligne Hubert Ripoll. Autre découverte, les sportifs handicapés, généralement orientés vers des buts de maîtrise et d’accomplissement plutôt que de satisfaction de leur ego, résistent mieux à la pression que beaucoup de leurs homologues valides.

    « L’objectif, c’est de me dépasser moi-même (…). Je considère plus mes concurrentes comme des compagnes de jeu, car, sans elles, je n’existe pas (…). Je n’ai pas besoin d’être supérieure à l’autre et le dominer pour m’accomplir », raconte ainsi Nathalie Benoit, championne d’aviron, atteinte de sclérose en plaques. Des enseignements que les sportifs valides et plus encore leurs entraîneurs et coachs devraient prendre en considération, suggère M. Ripoll. Il montre aussi que les champions handicapés sont plus robustes « pour faire face à la victoire et à son cortège de contraintes sociales ». Des messages d’espoir pour les 12 millions de Français concernés par un handicap, dont un tiers pratiquent un sport. Et, pour tous, une belle leçon de sportivité et surtout de vie.

    La Résilience par le sport, de Hubert Ripoll (Odile Jacob, 150 p., 19,90 €)

    • image: http://s1.lemde.fr/image/2014/06/18/24x24/1100512598_4_c15a_1403103069796-cabut-sandrine-20131127-110931-2-3_3336c1c81364c42f9414cbf52fc3763d.jpg

       Sandrine Cabut
      Journaliste au Monde

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/sciences/article/2016/09/12/ces-heros-du-handisport_4996482_1650684.html#c4E6Q8ty7XY8jA1i.99
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Voici une émission de radio sur RCF qui parle de la fragilité psychique, intitulée "vous avez dit fragile?". Quelques notes sur ce blog concernant cette émission et le lien vers elle.

    ASSOCIATION LE PAS (lieu de convivialité)

    "On se sent soutenu, c’est une école de vie, un lieu où on se sent heureux." L'association Le Pas aident les personnes en situation de fragilité psychique à parler de ce qu’elles y vivent. Un lieu d’accueil qui est à la fois une aumônerie et un GEM (Groupe d'entraide mutuelle), situé à Lyon, où l'on apprend la confiance et l'écoute. Et où grâce à l'amitié, on arrive peu à peu à faire face à la souffrance.

    Les invités d'Anne Kerléo et de Daniel Maciel (de l'association Participation et Fraternité), témoignent tous en effet de l’importance de la confiance pour se reconstruire. Ils racontent le regard de la société sur la fragilité psychique, un regard qu’elles ressentent parfois comme pesant, manquant de bienveillance. Elles disent aussi le fait que la personne malade ne se résume pas à sa maladie, qu’elle a d’immenses richesses à partager.

    Les aumôneries des hôpitaux ont voulu que les malades se voient en dehors de l'hôpital. Importance du dialogue, de faire des choses ensemble.

    Lundi: Chi-Kong + repas bio

    Mardi: musée

    Mercredi: peinture

    Jeudi: marché + menu ensemble. Convivialité + chorale. Discussion à plusieurs.

    Dimanche (parfois): sortie.

    A la fin de l'année, il y a des voyages (deux jours à la mer etc...).

     

    SYNTHESE de l'EMISSION

    Il faut de la patience pour la reconstruction, le travail est long. La foi peut aider, la famille. Après la destruction, le tsunami, la résilience peut venir. Il faut une volonté de se reconstruire et beaucoup de courage.

    De quoi a-t-on besoin de la part des autres quand on vit la maladie psychique?

    Il est difficile d'entrer en contact avec l'autre, pourtant, l'échange est un besoin. L'aide demande beaucoup de confiance et d'humilité. Tendresse, compréhension, qu'on ne la voit pas comme une malade. Odile est une personne à part entière. Il faut tenter de ne pas juger et aimer beaucoup. Il y a peu d'exemples de personnes qui ont guéri d'une maladie psychique, comme s'il fallait le cacher, alors que c'est important de le dire.

    Le problème est l'isolement, mais ce n'est pas propre à la maladie psychique, à toute maladie chronique. Une personne de l'UNAFAM intervient: aider les familles à dominer les situations de tsunami comme la première hospitalisation, ne pas être angoissé, cela permet à ceux qui sont en souffrance d'aller mieux. Garder son calme, sa sérénité, c'est important!

    10% de la population française est concernée par la fragilité psychique.

     

    Lien:

    https://rcf.fr/vie-quotidienne/psychologie/vivre-avec-la-fragilite-psychique

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Voici une vidéo, réalisée par un professeur enseignant en ST2S notamment et formateur dans ce domaine qui explique en six minutes de façon très pédagogique, ce qu'est la santé individuelle, en expliquant d'abord ce qu'est la santé physique, puis mentale et enfin sociale. Un exposé très clair qui mérite d'être écouté:

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Débat entre  Charles Pratts, magistrat à la cour de Paris (contre la dépénalisation) et le psychiatre Alain Morel (pour la dépénalisation):

     

     

    Débat de 19 minutes très intéressant.Réflexion sur le cannabis et la schizophrénie.

    Interdire est-il la bonne méthode pour diminuer sa consommation?

    Comment peut-on le mieux contrôler les choses?

    Deux modèles de dépénalisation : Colorado: faire de l'argent/ Uruguay: plus contrôler.

     

    Résultat de recherche d'images pour "cannabis"

    Résultat de recherche d'images pour "cannabis"

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique