• Vivre avec la fragilité psychique

    Voici une émission de radio sur RCF qui parle de la fragilité psychique, intitulée "vous avez dit fragile?". Quelques notes sur ce blog concernant cette émission et le lien vers elle.

    ASSOCIATION LE PAS (lieu de convivialité)

    "On se sent soutenu, c’est une école de vie, un lieu où on se sent heureux." L'association Le Pas aident les personnes en situation de fragilité psychique à parler de ce qu’elles y vivent. Un lieu d’accueil qui est à la fois une aumônerie et un GEM (Groupe d'entraide mutuelle), situé à Lyon, où l'on apprend la confiance et l'écoute. Et où grâce à l'amitié, on arrive peu à peu à faire face à la souffrance.

    Les invités d'Anne Kerléo et de Daniel Maciel (de l'association Participation et Fraternité), témoignent tous en effet de l’importance de la confiance pour se reconstruire. Ils racontent le regard de la société sur la fragilité psychique, un regard qu’elles ressentent parfois comme pesant, manquant de bienveillance. Elles disent aussi le fait que la personne malade ne se résume pas à sa maladie, qu’elle a d’immenses richesses à partager.

    Les aumôneries des hôpitaux ont voulu que les malades se voient en dehors de l'hôpital. Importance du dialogue, de faire des choses ensemble.

    Lundi: Chi-Kong + repas bio

    Mardi: musée

    Mercredi: peinture

    Jeudi: marché + menu ensemble. Convivialité + chorale. Discussion à plusieurs.

    Dimanche (parfois): sortie.

    A la fin de l'année, il y a des voyages (deux jours à la mer etc...).

     

    SYNTHESE de l'EMISSION

    Il faut de la patience pour la reconstruction, le travail est long. La foi peut aider, la famille. Après la destruction, le tsunami, la résilience peut venir. Il faut une volonté de se reconstruire et beaucoup de courage.

    De quoi a-t-on besoin de la part des autres quand on vit la maladie psychique?

    Il est difficile d'entrer en contact avec l'autre, pourtant, l'échange est un besoin. L'aide demande beaucoup de confiance et d'humilité. Tendresse, compréhension, qu'on ne la voit pas comme une malade. Odile est une personne à part entière. Il faut tenter de ne pas juger et aimer beaucoup. Il y a peu d'exemples de personnes qui ont guéri d'une maladie psychique, comme s'il fallait le cacher, alors que c'est important de le dire.

    Le problème est l'isolement, mais ce n'est pas propre à la maladie psychique, à toute maladie chronique. Une personne de l'UNAFAM intervient: aider les familles à dominer les situations de tsunami comme la première hospitalisation, ne pas être angoissé, cela permet à ceux qui sont en souffrance d'aller mieux. Garder son calme, sa sérénité, c'est important!

    10% de la population française est concernée par la fragilité psychique.

     

    Lien:

    https://rcf.fr/vie-quotidienne/psychologie/vivre-avec-la-fragilite-psychique

    « Spiritualité et bipolarité: témoignage d'une lectrice du blogCe que peuvent apporter à la société les gens ayant vécu la maladie psychique »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :